La boîte à livres, déjà bien remplie, est installée place du Châtelet. PHOTO FRÉDÉRIC DELCOURT

Mercredi, la maire de Saint-Agnant Michèle Bazin et Ghislaine O’Neil, présidente du Lions Club de Marennes, ont procédé à l’inauguration d’une boîte à livres sur la place du Châtelet. Cette action, sur une initiative municipale, a été financée (700 euros) par le Lions Club dans le cadre d’une action nationale : « agir contre l’illettrisme ». Les diverses actions menées par le Lions Club consistent à apporter des aides ponctuelles pour des actions à caractère social : séjours de vacances pour enfants défavorisés, soutien à la recherche médicale dans le domaine du cancer de l’enfant, achat de matériel spécialisé pour le handisport mais aussi pour certaines unités du milieu hospitalier et maisons de retraite.

« Echange, partage… »

L’installation de cette première boîte – une deuxième suivra prochainement aux halles du marais – permettra aux habitants de procéder à des échanges de livres en y déposant bénévolement des œuvres dont la liste n’est pas exhaustive et de repartir éventuellement avec un autre ouvrage. « C’est donc un nouveau moyen d’échanges, de partage, de mutualisation entre les Saint-agnantais, des valeurs qui sont chères à notre équipe municipale. Cela traduit bien notre engagement commun pour la culture, mais aussi notre volonté partagée de préserver l’environnement en donnant une seconde vie à un ouvrage », explique Michèle Bazin. Ces livres doivent être en suffisamment bon état pour être lus et mis à la vue de tous, adultes et enfants. Il ne faut donc pas y déposer des ouvrages réservés à un public averti !

Une envie de lecture, fouillez dans la boîte, et peut-être qu’un ouvrage vous séduira, prenez-le, c’est gratuit et sans inscription. Pour le lancement, quelques invités sont venus à l’inauguration avec un ouvrage laissant ainsi leur empreinte à cette initiative collective.

Pas de hausse des taux d'impositions

Les propositions du budget 2019 ont monopolisé l’ attention du conseil. PHOTO F. D.

eudi, le Conseil municipal a approuvé à l’unanimité le compte de gestion établi par latrésorerie municipale de Rochefort qui retrace les opérations budgétaires en dépenses et en recettes selon une présentation analogue à celle du compte administratif budget primitif commune et budget annexe locaux commerciaux de l’année 2018.

L’affectation des résultats pour le budget primitif de la commune représente un excédent de fonctionnement cumulé de 578 552,11 €, une affectation complémentaire en réserve de 445 077,61 €, un résultat reporté en fonctionnement de 133 474,50 € et un résultat d’investissement reporté de 42 293,92 €.

Gymnase : travaux à venir

L’affectation des résultats pour le budget annexe locaux commerciaux représente un excédent de fonctionnement cumulé de 9 667,61 € et un résultat d’investissement reporté de 40 466,64 €.

La proposition du budget primitif annexe locaux commerciaux 2019 a été approuvée à l’unanimité par le Conseil avec un équilibre entre les dépenses et les recettes en investissement (157 527,61 €) et en fonctionnement (32 767,61 €). Le budget primitif de la commune pour 2019 a également été adopté bien qu’il y ait eu une voix contre et uneabstention au sujet d’un emprunt de 700 000 € prévu pour une aide financière , notamment pour les travaux du gymnase (980 000 € TTC) du city stade (70 000 € TTC) et du reste à réaliser pour la mairie (240 000 € TTC) en attendant l’obtention des subventions en fin de travaux. Le budget s’équilibre à hauteur de 2 251 616,17 € en investissement et de 1 860 278,5 € en fonctionnement.

Le Conseil a également voté à l’unanimité le fait de ne pas augmenter les taux d’imposition des taxes directes locales pour 2019 soit : 15,5 % pour la taxe d’ habitation , 18,8 % pour la taxe foncière en bâti et 71,59 % pour la taxe foncière en non bâti. Les propositions de subventions aux associations sont identiques à celles de l’ année passée et représentent un montant global de 17 550 €.

Par ailleurs, les élus ont voté à l’unanimité le fait de missionner un ordonnancement pilotageet coordination (OPC) d’un montant de 12 240 € hors taxe pour le suivi du chantier de réhabilitation du gymnase.

Bientôt une pharmacie dans l'ancienne gendarmerie

Publié le 04/02/2019 à 3h50

Ayant eu des propositions, le Conseil étudie aussi la possible création d’un point de vente d’alimentation générale. Photo F. Delcourt

 

Lundi 25 janvier, le conseil municipal a accueilli Pascal Carretero, un nouveau conseiller qui succède à Christian Bonnard décédé en décembre dernier. Il est issu de la liste d’opposition de la campagne de 2014 et entend s’investir pour le bien de la commune dans la lignée de son prédécesseur auquel il a rendu hommage.

Le conseil a ensuite autorisé à l’unanimité, Michèle Bazin, la maire, à signer tous les documents permettant la vente du rez-de-chaussée de la résidence du canal (ancienne gendarmerie) pour la somme de 100 000 euros à Véronique Eymard, dirigeante de la pharmacie de la rue de la Poste. Celle-ci souhaitant s’installer sur l’axe principal de la commune.

C’est toujours à l’unanimité que les élus ont donné leur accord pour la signature d’une convention de servitude avec Enedis concernant la mise en place d’une ligne électrique souterraine rue de la Fuie, rue du Fief-Vignaud et rue de la Pylone. La ligne actuelle étant devenue vétuste, Enedis prendra tous les travaux à sa charge. Lors des questions diverses, la Maire a annoncé que la Communauté d’agglomération Rochefort Océan allait décentraliser les activités du conservatoire de musique et proposait de dispenser un cours de chorale à Saint-Agnant, pour les enfants, le mercredi après-midi.

Enfin, une nouvelle organisation de la mairie va être mise en place. Désormais, cette dernière sera fermée une demi-journée par semaine, le lundi après-midi, afin de permettre aux agents et élus d’avancer sur les dossiers et les projets en cours.

Michèle BAZIN ne se représentera pas

 Michèle Bazin a à cœur de voir l’action engagée se poursuivre.FRÉDÉRIC DELCOURT 

 

Lundi dernier, Michèle Bazin, maire de la commune, a commencé la cérémonie des vœux par une pensée toute particulière pour Christian Bonnard, conseiller municipal et ami décédé fin 2018 et Cédric Nicolleau, employé municipal des services techniques, décédé le week-end dernier dans sa 40e année.

Ensuite, elle a annoncé de manière officielle qu’elle ne se représenterait pas comme maire en 2020. « Ce n’est pas par dépit, car cette fonction m’a apporté et m’apporte encore chaque jour beaucoup de plaisir dans les rencontres, la mise en place de projets pour la commune, dans les relations avec les élus et le personnel communal », confie-t-elle. « J’ai la chance d’avoir un premier adjoint, Bernard Giraud, qui accepte de prendre le relais pour se présenter devant vos votes, dans l’objectif de continuer notre action dans la même philosophie, donc je suis satisfaite », conclut-elle.

 

Après un bref rappel des turbulences sociales actuelles et de la volonté présidentielle d’avoir un cahier de doléances dans toutes les mairies en vue d’un débat national, la maire a décidé d’organiser une rencontre entre citoyens de la commune le samedi 9 février, sur inscription en mairie ou sur son site. Cette rencontre aura pour thème la mobilité, la nature, et le paysage autour d’une participation et d’un échange démocratique et constructif tout en profitant des outils proposés par l’État.

Les projets 2019

Les projets 2019 portent, quant à eux, sur la réhabilitation du gymnase, la réalisation du city stade, l’aménagement de l’avenue du Canal de la Bridoire, la réalisation d’un parking à côté du garage Bridier qui doit soulager le stationnement autour des écoles et, enfin, le changement de chaufferie (granulés de bois) dans les bâtiments communaux. Deux projets de lotissement privés sont en cours et un lotissement communal est à l’étude. Par ailleurs, les locaux de l’ancienne gendarmerie vont être rachetés à la commune. La pharmacie actuelle s’y installera au rez-de-chaussée. Enfin Vincent Dubois, nommé secrétaire général, supervise désormais tous les services de la commune.