Coût des travaux en hausse

Publié le 

Lundi, le Conseil municipal a voté à l’unanimité le renouvellement d’une convention d’assistance technique générale avec le syndicat de la voirie (aide dans la maîtrise d’œuvre des travaux de voirie) et d’une convention de servitudes Enedis pour le lotissement Les jardins de la Bridoire (mise en place d’une ligne souterraine dans l’allée de Bellevue pour desservir ce nouveau lotissement). Un avenant à la convention d’action foncière entre la commune et l’établissement public foncier pour la redynamisation du centre-bourg concernant le clos d’Aliénor (ancien Spar) a été également approuvé pour l’acquisition d’un périmètre de veille sur la parcelle AA 81 (derrière le garage Bridier) afin de créer un parc de stationnement de 900 m² autour des écoles.

La chaufferie en bonne voie

Par ailleurs, le Conseil a également approuvé un avenant concernant le lot maîtrise d’œuvre du marché pour l’aménagement des bâtiments communaux (mairie). Le budget estimatif des travaux ayant été augmenté (274 917,13 € HT au lieu de 76 735,00 € HT) suite à la découverte d’une chape friable et d’une charpente défectueuse, l’équipe de maîtrise d’œuvre a dû revoir le montant de ses honoraires qui s’élève aujourd’hui à 23 642,87 € HT au lieu de 6 599,21 € HT.

L’attribution des lots pour les travaux de la nouvelle chaufferie à granulés bois, desservant la salle des fêtes et la mairie, a été validée par le Conseil. Les travaux vont débuter en décembre. Le montant de l’investissement est de 96 179,74 € TTC. Les aides du Département, de la Région et de la Communauté d’agglomération Rochefort-Océan viendront en déduction de la somme totale (11 037,00 € demandés en fonds de concours pour la chaudière).

L’ensemble du Conseil s’est montré favorable à l’acquisition du logiciel ANTAI (Agence nationale de traitement automatisé des infractions), afin de permettre la collecte des Forfaits post stationnement (FPS). Il a également décidé de créer une régie de recettes d’État pour l’Agent de surveillance de la voie publique (ASVP). Les tarifs communaux pour la régie ASVP sont consultables en mairie. Il en coûtera 35 euros pour un container poubelle non rangé 24 heures après le ramassage.

Une cinquantaine de famille accueillis

Publié le 

Photo Frédéric Delcourt

Vendredi dernier, le forum des associations a rassemblé les Saint-Agnantais. À son issue, Michèle Bazin, maire, a souhaité la bienvenue à une cinquantaine de familles venues s’établir dans la commune et réunies pour faire connaissance.

Rentrée : une fermeture au primaire et une ouverture à la maternelle.

Publié le  par Frédéric Delcourt.

L’école élémentaire a été équipée de matériel informatique.PHOTO F. D.

 

Les effectifs étant baisse cette année, avec 170 enfants inscrits, une classe a été fermée à l’école élémentaire. À l’inverse, une quatrième classe a vu le jour à l’école maternelle où 95 enfants ont été accueillis en cette rentrée. Laeticia Lemonnier, nouvelle enseignante, a ainsi rejoint l’équipe éducative de l’école maternelle. Elle est secondée par Aurélie Peraud au poste d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem).

Travaux pendant l’été

« Chaque été, des travaux d’entretien et d’amélioration des locaux scolaires sont effectués par des entreprises et par les employés des services techniques », a expliqué Michèle Bazin, la maire. Cette année, l’assainissement de l’école maternelle, le désamiantage et la réfection d’un mur d’une classe de l’école élémentaire, la pose de robinets thermostatiques sur tous les radiateurs des deux écoles, la création de sanitaires et d’un local technique au restaurant scolaire font partie des gros travaux réalisés. Par ailleurs, toutes les classes de l’école élémentaire ont été pourvues en matériel informatique performant « L’ensemble de ces travaux auxquels il faut ajouter la peinture ou le changement d’une fenêtre, représente un budget de 97 810 € pour la commune et l’année n’est pas finie », a déclaré la maire.

Un poste qui lui va bien

Publié le  par Frédéric Delcourt.

Amandine Besson, une ASVP polyvalente.PHOTO F. D.

Amandine Besson, est le nouvel agent de surveillance de la voie publique (ASVP) au service de la commune. Celle-ci a prêté serment le 26 juillet de cette année. La jeune femme a passé son BTS assistant manager en alternance à la mairie de Saint-Agnant, puis est restée une année sur site en contrat d’accroissement temporaire d’activité.

Nommée au poste d’agent en charge de l’urbanisme, elle a remarqué que les gens se plaignaient de l’absence du policier municipal ayant fait valoir ses droits à la retraite depuis quelques mois. Il lui est alors venu l’idée de suivre une formation pour devenir agent de surveillance de la voie publique avec l’aide d’Anthony Peraud ancien policier et ASVP sur la commune de Port-des-Barques.

« Je me suis rendu compte que la fonction d’agent en charge de l’urbanisme était en cohésion avec les fonctions d’agent de surveillance de la voie publique, ne serait-ce que par les arrêtés municipaux à faire respecter », s’exprime Amandine.

Aujourd’hui, ce nouvel agent polyvalent a une double fonction, liée d’une part à l’urbanisme et d’autre part à la surveillance de la voie publique.

Son rôle dans cette seconde fonction est un rôle de prévention au niveau du stationnement, de la rentrée et sortie des écoles, des chiens errants, des problèmes de voisinage, de la sécurité lors des manifestations communales et de la conformité en urbanisme. Elle a également un contact direct et privilégié avec la brigade de gendarmerie qui peut alors intervenir sur simple appel.

Mairie : 05 46 83 30 01.

Un nouveau boulanger

Publié le  par F. D.

Depuis le 29 août, Stéphane et Aurore Paumard sont les nouveaux propriétaires de la boulangerie « Le Pain d’Antan » avenue du canal de la Bridoire. Ce changement fait suite au départ à la retraite de Christelle et Sylvain Poisson.

Stéphane exerce le métier de pâtissier depuis 27 ans et s’est formé à celui de boulanger depuis une huitaine d’années. Mickaël, son ouvrier, le seconde dans sa tâche et Aurore son épouse est à l’accueil clientèle. Le couple exploitait un commerce identique dans le département de la Mayenne mais souhaitait se rapprocher de la côte atlantique.

 

La 21ème édition des 10 kilomètres 

Publié le   par  Frédéric Delcourt .

Départ lors de la 20e édition en 2017. Photo F. D.

 

Créé en 1972, le Club athlétique de Saint-Agnant (Casa) organise en 1998 une course sur route de 10 kilomètres autour de la commune. Une vingtaine d’ années plus tard, la 21e édition se prépare et aura lieu ce dimanche.

La ligne de départ se trouve toujours sur la route de Villeneuve et le parcours de la course a été modifié deux fois au fil des ans mais recueille toujours les faveurs des athlètes qui s’engagent sur cette épreuve qualificative pour le championnat de France de l’année suivante.Christian Brard, qui en était le président en 1998, commente depuis de nombreuses années cette course et ses connaissances immenses des coureurs s’étoffent encore après chaque édition. Depuis 2015, une course de 5 kilomètres sans label a été ajoutée au programme de la journée qui comprend aussi depuis toujours une course réservée aux enfants . Pour cette édition, ils doivent être nés entre 2003 et 2007 inclus.

 

Le départ des 5 kilomètres est à 9 h 20, le départ des 10 kilomètres, à 9 h 30 et le départ course des enfants est à 11 heures . Tous les départs ont lieu route de Villeneuve, près des halles du marais et l’ arrivée est sur la piste du gymnase à côté du collège.

Renseignements et tarifs sur www.courirencharentemaritime.fr et sur «  calendrier des courses ».

En été, le mercredi rime avec jazzy

Publié le .

 

Rudy Bonindirecteur artistique des Mercredis du jazzPHOTO DR

 

Ils reviennent sur scène dès demain soir et jusqu’à fin août. Le programme.

Sur une idée originale du batteur de jazz rochefortais, Rudy Bonin, les quartiers de la villevibrent aux rythmes du jazz chaque mercredi de l’été. Très appréciée, on ne voit paspourquoi cette jolie formule changerait. Alors rebelote cette année !

Le premier rendez-vous est fixé demain mercredi. Sur le parvis de la Corderie royale , c’est justement le quartet de Rudy Bonin Moska qui ouvrira les festivités. On y écoutera sescompositions , mais aussi ses amis musiciens à qui il donne carte blanche.

Août toujours

Le 11 juillet , on se déplacera au Petit Marseille pour un concert d’Alice & Cécile : LesJumelles . Avec un petit air faussement nostalgique des Demoiselles, elles réinventent le jazz vocal à la française . Le 18 juillet, un nouveau lieu accueillera le troisième Mercredi du jazz. Ce sera à l’école SaintExupéry où l’on entendra avec plaisir, le pianiste , Thomas Mayeras.