50 véhicules à la montée du Pigeonnier

Publié le par Frédéric Delcourt.

Un jour de marché historique, dimanche, aux Halles du Marais.F. D.

Dimanche, Amandine Besson, présidente de l’association Les Vieilles Soupapes du 17, a enregistré une cinquantaine d’inscriptions pour cette deuxième édition de la montée historique du Pigeonnier de Montierneuf. Ce chiffre est identique à celui de l’an passé et inscrit cet événement comme faisant désormais partie des manifestations attendues sur la commune.

Onze monteés

Onze montées ont été réalisées cette année, contre sept l’an passé. Se greffant aux animations du jour de Pâques, les équipages ont fait une halte aux Halles du Marais bousculant ainsi les habitudes des Saint-Agnantais. Les 50 véhicules se sont garés de part et d’autre de l’avenue de Villeneuve devant les halles, attirant ainsi les curieux et les amateurs de vieilles voitures. Ceux-ci en ont profité pour effectuer quelques achats auprès des commerçants ravis de cette affluence soudaine.

En fin de journée, durant la remise des trophées, ont été mis à l’honneur François Chauvaud qui a fait le plus de spectacles avec sa Fiat 126, Linda Aguila pour le passage le plus propre sur Porsche 911, Jean-Philippe Brassaud-Lenoble pour la voiture la plus ancienne avec sa Dauphine de 1960, Luc Constamtini pour la personne habitant le plus loin (département de Loire-Atlantique) avec sa Fiat X1 / 9, Axel Marchand pour son originalité avec son cyclekart et, enfin, Jean-Marc Taureau qui a cassé son embrayage avec sa R8, pour le plus malchanceux.

« N’oublions pas toutes les personnes sans qui rien ne serait possible : le médecin, le dépanneur, le directeur de course, les commissaires, la mairie et Bernard Giraud qui nous aide à bloquer les routes avec ses bottes de paille », souligne Amandine Besson. « Et, bien sûr, les membres de l’association, les engagés et les spectateurs sans qui nous n’existerions pas », conclut-elle.

60 Véhicules pour la montée du Pigeonnier

Publié le par Frédéric Delcourt.

La première édition en février 2017 avait déjà rassemblé une soixantaine d’engagés. Photo archives F. D.

Amandine Besson, présidente de l’association Les Vieilles Soupapes du 17, réédite, pour la deuxième année consécutive, la manifestation de la montée historique du Pigeonnier dimanche prochain, de 10 à 18 heures, au Pigeonnier de Montierneuf où une soixantaine de véhicules sont attendus.

Les véhicules concernés sont acceptés jusqu’en 1988 et doivent être immatriculés. Sur les bulletins d’inscription figurent déjà la dernière Alpine, une Ferrari, une 4CV prototype et bien plus encore. Des démonstrations sur route fermée auront lieu toute la journée sur l’axe du chemin des Ormeaux, de la rue du Bois-Château (en partie) et de la rue allant en direction de la rue du Moulin-des-Chaumes.

Circulation déviée

La circulation pourra être déviée avenue de Montierneuf et avenue de Villeneuve. Les départs se feront au niveau de la patte-d’oie sur la départementale 125 (au niveau du dépôt Sansonnet). L’équipage Mirey, bien connu des passionnés de cette discipline, assurera le spectacle avec des 360° à bord de leur véhicule Peugeot 504 et 505.

Par ailleurs, les équipages feront une halte aux Halles du Marais vers midi, participant ainsi aux animations de la commune pour le jour de Pâques. Ils feront également le tour du village. Le circuit passera par l’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Les Jardins du marais vers 13 h 30 pour le plus grand plaisir des résidents.

Quelques privilégiés pourront faire une montée en tant que passager sur certains véhicules, à condition d’être équipés d’un casque. « Une remise de trophées symbolique basée sur le pilote le plus prestigieux, le plus malchanceux… aura lieu en fin de journée », précise Amandine Besson.

Il reste encore une dizaine d’inscriptions disponible et il est possible de s’inscrire au 06 73 09 52 18. Renseignements et engagement sur la page Facebook : Les Vieilles Soupapes du 17. Buvette et petite restauration sur place.

Étudiante, elle se frotte à l’organisation d’une balade

Publié le 25/01/2017 à 3h41 par Frédéric Delcourt 

Amandine Besson à son bureau en Mairie de Saint-Agnant. PHOTO F. D.

Amandine Besson, 20 ans, prépare un BTS « assistant de manager » en alternance. Une semaine sur deux, depuis deux ans, elle occupe différents postes à la mairie de Saint-Agnant où en fonction des besoins, sa polyvalence est fort appréciée.

Dans le cadre de sa formation et pour obtenir son BTS (examen en juin), Amandine doit réaliser plusieurs dossiers dont deux à l’international.

Aujourd’hui, pour valider une de ses actions, elle met en place un projet de voitures anciennes sous la forme d’une balade historique qui aura lieu le dimanche 2 avril autour du pigeonnier de Montierneuf par le biais de la Mairie et de son association les Vieilles soupapes du 17.

« Mon objectif lié à l’international est de pouvoir accueillir des personnes anglaises avec leurs véhicules grâce à l’envoi de flyers et à la demande de sponsors », explique Amandine. Depuis toute petite, elle a été bercée dans le sport automobile de par son père mécanicien et son frère pilote de rallye. Ce projet lui permettra de relancer un dynamisme événementiel sur la commune et de valoriser le pigeonnier qui est un patrimoine historique important. Les personnes engagées effectueront une promenade historique sur route fermée (circuit de 1,300 kilomètre) et les visiteurs pourront faire une balade dans une vieille C4 de 1929.

Une quinzaine d’engagés (50 € par participant) sont aujourd’hui inscrits. « Il en faudrait une cinquantaine pour couvrir les frais d’organisation », commente Amandine Besson.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 24 mars et les détails de cette journée sont disponibles sur Facebook : « les vielles soupapes du 17 », ou sur le site de la Mairie : www.saint-agnant.fr (rubrique agenda),

ou au 06 73 09 52 18.